Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En complément des explications autorisées de la géographe Amarande (voir le commentaire N°3),  l'avis éminemment avisé de Paul Vidal de la Blache est également utile. Il s'agit du compte-rendu du maître dans les Annales de la Société de Géographie de 1914. Démontrer l'origine géographique du travail de Siegfried  est semble-t-il ici une priorité : "Ce livre est un excellent exemple des services que la méthode géographique peut rendre à l'étude des questions de sociologie et de politique."
C'est aussi pour lui l'occasion de décrire la géographie comme "la science des complexités", en approuvant Siegfried qui se méfie de l'explication unique "de la clef qui prétend ouvrir toutes les serrures", il valide la démarche scientifique que les géographes du XIXe siècle mettent en avant face aux historiens. Ce faisant, les géographes ne se mettront pas toujours à l'abri des critiques. Il sera souvent reproché à Siegfried l'oubli de certaines données notamment historiques.

 

VdB1 1913

VdB2 1913

VdB3_1913.jpg

VdB4_1913.jpg

Tag(s) : #Notes de lectures