Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour faire sourire sa princesse, il s'était donné ce surnom que l'on croirait sorti de l'imagination de J.K. Rowling, ses amoureuses l'appelaient aussi Ary, Cela ne s'invente pas !

Peut-être aurait-il été comme moi un fan du petit sorcier qui aurait plus sûrement fasciné l'amie et traductrice de papa Freud !

Marie disait d'Ary que jamais homme ne l'aima autant. Sorti des bras de Berthe Cerny qui avait bien poli son provincial - "Les hommes ! On leur apprend à se coiffer, à tenir leur fourchette et puis ils vous trompent avec des altesses royales !" - il languit longtemps après sa princesse mais ils s'aimèrent. C'était entre 1914 et 1918.

Ses adversaires politiques le trouvaient bien trop intelligent pour un homme du peuple, et ces mains si belles, n'avaient-elles pas quelque chose d'aristocratique ? Magdeleine, la petite lingère  n'aurait-elle pas fauté avec le baron de Lareinty, son maître du Pont-Piétin qui jadis conduisait ses "mobiles" de Paimboeuf et Frossay à l'assaut des Prussiens et des communards ?

Marie, cherchant villégiature au pays de son amant, achète le vieux château de Blain au marquis de Lareinty Tholozan, petit fils du baron et ami d'Ary. En attendant la restauration (abusive) des lieux, la princesse et le président se retrouvent au "Pompier teint" ou rejoignent les enfants de Marie en villégiature à l'hôtel du Rivage de Pornic.

 

Destins exceptionnels que ceux de Marie Bonaparte, princesse de Grèce et d'Aristide Briand président du conseil. Personnalités exceptionnelles : la princesse de Freud, sa traductrice et son amie, pionnière de la psychanalyse en France ; et l'homme d'Etat et de Paix, précurseur de l'idée européenne.

Et pourtant qui se souvient d'eux  aujourd'hui ?

 

 

"Princesse Marie"

Téléfilm de Benoît Jacquot (avec Catherine Deneuve dans le rôle de Marie)

 

ARTE vendredi 31 août 20h45

Marie Bonaparte A la mémoire des disparus PUF 1958

Célia Bertin Marie Bonaparte Librairie Académique Perrin 1982

Jean Doucet : Marie Bonaparte (extrait de souvenirs Blinois) Annales de Nantes et du Pays Nantais N° 264, 1997

 

Tag(s) : #De l'histoire locale à la grande Histoire