Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Remontons dans le temps et l'histoire de ce prieuré méconnu. En 1670, le duc de Retz Pierre de Gondy déclare que le prieuré du Bourg des Moutiers et de St Etienne dépend de son duché "à debvoir de prières et oraisons et obéissances" et aussi que Me Claude Viallet et son procureur "de la province de Bretagne sont mal fondés à en prendre les fruicts". Cette contestation (probablement liée à l'absence effective de religieux dans ce prieuré) est l'occasion d'établir une copie d'un aveu plus ancien prouvant la mouvance du prieuré St Pierre par l'intermédiaire de la seigneurie de Prigny, les anciens seigneurs de Prigny en étant en effet les fondateurs ("fondeurs" dans l'aveu). Ce texte permet quelques constatations :

 

1/ La maison prieurale du Bourg de Moutiers "joint" l'église, ce qui conforte l'hypothèse de constructions au sud de l'église actuelle, du coté de l'ancien clocher.

 

2/ Le domaine comprend 8 hommées de vignes aux Moutiers (1 boisselée de Retz = 1458m², 1 hommée = 2 boisselées)  c'est-à-dire 2.3 Ha. Au Clion, outre 2 maisons, le domaine est beaucoup plus important, près de 128 ha en vignes et terres labourables. Notons cependant que le domaine propre du prieuré "en sa main" (la réserve) c'est-à-dire effectivement cultivé par un fermier, n'est que de 45 boisselées (6.6 Ha) en tenant compte de l'hebergement, le reste de la propriété "imminente" ne rapportant à son titulaire que les rentes seigneuriales, dîmes (dues à l'église) et terrages (rentes en nature).

 

 3/ Les maisons de l"hébergement" de St Etienne sont entourées de bois et garennes (2.2Ha) mais il n'est nulle part fait mention d'une chapelle qui existe pourtant 3 siècles plus tard. Deux hypothèses : Celle-ci est située en dehors de la juridiction des seigneurs de Retz, ce qui est fort possible, on sait par exemple que le prieuré Ste Marie faisait office de seigneurie supérieure au prieuré St Pierre au Bourg des Moutiers (pour les marais salants par exemple) et dans ce cas l'aveu n'est pas rendu au sire de Rais mais au seigneur immédiatement supérieur. L'autre hypothèse consiste à admettre la construction de cette chapelle entre le XVe et le XVIIe siècle, ce qui est moins probable.

 

4/ Une mention anodine de ce texte permet de résoudre une petite énigme à propos d'une des seigneuries du Bourg des Moutiers. L'origine de la seigneurie de "Vieillevigne et Machecoul entre les deux châteaux" a intrigué les érudits du 19e siècle, on imaginait bien que les seigneurs de Vieillevigne de la famille de Machecoul pouvaient en être à l'origine, voici qui est confirmé puisque le fief de Machecoul est dit dans cet aveu appartenir au seigneur de Vieillevigne. Parmi les domaines relevant de ce fief qui s'étendait jusqu'à la Fontaine aux bretons, citons le pré de Bouline au bourg, ou le moulin de Bellevue. En 1476, le seigneur de Viellevigne est François de la Lande, fils de Marguerite (+1460) la dernière héritière des Machecoul (voir la base de données des seigneurs de Retz). Il reste à découvrir quels étaient ces "deux châteaux".

 

 

Aveu de Charles de Keraguel (1476)

 

 

"En nostre cour du Bois Jolly, est aujourdhuy comparu en personne devant nous humble et honneste frère Charles de K aguel (de Keraguel) au nom et comme prieur du prieuré du Bourg des Moustiers et de St Estienne membre dépendant du moustier et abbaye de Redon, ce submettant et qui de faict sest submis et submet par son serment avec tous et chacuns ses biens au pouvoir des troicts et cohersion de nostre dicte cour quand à tout ce qui ensuits

 

Lequel de K aguel aud non et de son bon gré et franc vouloir a par devant nous cogneu confessé et advoué estre homme et subject de tres hault et puissant Seigneur et Dame françois de Chauvigny Sire de rais vicomte de brosse et Jeanne de rais sa compagne et espouze Seigneur et Dame par cause d'elle dud lieu de rais et de la Suze ses seigneurs et dame et ses fondeurs et d'eux tenir a cause d'elle comme en fief d'eglize admorty en leur juridiction et seigneurie de prigny les chauses et hommes qui ensuivent Scavoir une maison couverte de pierre et ses fonds de cortilz rues et issues et appartenances contenant une boixellée de terre ou env size aud. Lieu du bourg des moustiers joignant l'Eglize dud lieu, Item huict hommées de vigne ou environ size en lad paroisse au fief de sesd. Seigneur et dame, Item confesse et advoue led. Charles aud. Nom tenir de ses d. seigneur et dame par cause d'elle comme dessus en la paroisse du Clion un domaine et herbregement nommé et vulgairement appellé St Estienne auquel y a deux maisons leurs fonds de jardins reues issues bois garennes et appces dud. Domaine contenant le tout ensemble 15 boixellées de terre eu environ et par le dehors dud. Domaine tant pré chaintre que terre labourable cent boixellées de terre ou environ, Item un autre fief et tenement de terre nommé (Verdons) auquel y a 15 hommées de vignes esquelles led. Prieur prend le quart et la dixme des vandanges y croissant et par prés et terres labourable 3O boixellées de terre ou environ quelles led. Prieur tient en sa main Item le quart et la dixme des vandanges croissants chacun an en un fief de vigne nommé et vulgairement appellé le fief au moyne contenant trois cents hommées de vignes ou environ Item 100 boixellées de terre labourable ou environ au dehors dud. Fief de vigne joignant icelluy qu'il tient en sa main sises lesd. Chauses en lad. Paroisse du clion et generallement Confesse et advoue led. De K aguel aud. Nom tenir de sond. Seigneur et dame à cause d'elle comme en fief d'eglize, admorty et comme ses fondeurs tous et chacuns les herittages rentes quartz terrages dixmes tant de saux de bled vins, qu'autres fruicts droicts herittes quelconques Comme aud. Charles aud. Nom peut et doit compatir et appartenir comppets et appartient en leur juridiction et seigneurie dud. Lieu de prigny sans aucune chause en excepter ni retenir sauf et excepté une boixellée de terre qu'elle est sittuée au fief de Machecoul appartenant au seigneur de vieillevigne par raison desquelles tenues led. De K aguel aud. Nom est confessant debvoir a Sesdd. Seigneur et dame comme de fief d'églize admorty forme droict et obéissance a leur d. cour et juridiction dud. Lieu de Prigny ainsy que homme doict a son seigneur et selon que la tenue le requiert, Et cet adveu et cognoissance en la forme et maniere que dict est a led. De K aguel aud. Nom promis et juré par son serment tenir sans jamais en contr'aller ni venir et de son assentiment et a sa req. Le y avons par le jugement de nostre dicte cour jugé et condamné donné tesmoing le scel estably aux contractz de nostre cour le tiers jour de novembre l'an mil quatre cents soixante et saize ainsy a signé jehan Maupassé et arthur viau et escrit sur parchemin"

 

 

(ADLA E 491)

Tag(s) : #Raconter son village