Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L'an mil sept cent quarante sept et le sixièsme aoust avant midy devant nous nottaire du roy de la cour royalle de Nantes et de celle du duché de Retz résidante en la ville de Bourgneuf soussignées avec soumission et faite à  celle  de  madame la prieure du bourg des moutiers pour l'exécution des présentes a comparu NH Jullien forcier Sr du baupain fermier général de la seigneurie et dépendance du prieuré du bourg des moutiers y demeurant paroisse de saint pierre des dits moutiers, lequel a par les présentes loué et sous affermé avec promesse de garantie, au tarif qu'il sera garanti par Madite dame prieure des moutiers pour le temps de sept années au terme et  convention qui ont commencé du premier d'avril dernier et finiront a pareil jour de l'année que l'on comptera mil sept cent cinquante quatre, les dittes sept années finie…., a rené Lusteau fils marchand farinier et marie hervé sa femme elle le requérant de son mary bien et suffisamment authorizée pour l'effet et exécution des présentes demeurants ensemblement audit bourg paroisse de St Pierre des moutriers a ce présents et acceptans Scavoir est le moulin rond à vent dépendant de la dite seigneurie et prieuré de la ditte dame situé proche ledit bourg desd moutiers avec tous les droits anciens et accoustumés qui en dépendent et un patureau ainsy qu'il se poursuit et contient dépendant dudit prieuré nommé le patureau Les gates Bouche tout quoy lesdits preneurs ont déclaré bien scavoir et connoistre jouissans depuis les quatre mois derniers a la charge à luy d'en jouir en bon ménasger et père de famille, ainsy que farinier Doivent faire, bien et  … faire moudre led bleds et graine des particuliers subjets audits drois a leur tour et … de ne prendre que la saiziesme part desdits bleds pour le droit de moulin suivant la coutume en sorte quaucun n'ait subjet de plainte (…)
A ces conditions a esté la présente ferme faite et accordée entre parties pour lesdits preneurs, … et bailler par chacun an audit sieur bailleur ou à ses ordres la somme de trois cent trente six livres payables par demye année par moitié à commencer led premier payement pour la première demie année au pemier octobre prochain datte des présentes, et continuer par lesd ans ainsy qu'ils eschoiront, et fourniront deux journées de cheval par chacun an audit sieur bailleur, également qu'un gateau bon et raisonnable qu'ils donneront tous lesd ans audit sieur bailleur a la feste des roys pendant le cour du présent bail (…)
Fait et passé à Bourgneuf au raport et estude de Pesneau nore royal et apostolique sous led seing du sieur Forcier …"
(ADLA 4E2 1811)
 

L'histoire de dit pas si René Lusteau introduisait dans ses gâteaux une de ces fèves cultivées alors abondamment sur les bossis des marais salants du Bourg des Moutiers. 

Le Moulin de la Prieure fut érigé après 1209 car nous savons qu'à cette date, Yvonne, prieure des Moutiers se plaignait auprès de l'évêque de Nantes de l'opposition des sires de Rais à cet établissement. Le litige dura jusqu'en 1225, il portait sur la banalité, c'est-à-dire sur le droit de la prieure, dame des Moutiers, de contraindre ses vassaux à l'utilisation de son moulin en échange d'un seizième des farines produites. Le nouveau moulin venait alors concurrencer celui de Prigny propriété des sires de Rais et les deux moulins de la seigneurie des Tréhans, tous trois probablement plus anciens.
Au XIXe siècle (cadastre de 1837) le Bourg des Moutiers possédait encore 6 moulins :
Le moulin de Bellevue propriété de Julien Chauvelon du moulin de Malabris, les deux moulins des Tréans, appartenant respectivement à Michel Thibaud de la Sennetière et Jean Allegret de Nantes, le moulin des Courtes appartenant successivement à Louis Fruneau de Prigny puis Michel Thibaud père de la Sennetière, le moulin de Prigny appartenant au meunier Lulien Baulieu, enfin l'ancien moulin de la prieure devenu le moulin du bourg appartenant pour moitié à Michel Barraud du Bois des Tréans et à Alexandre Valain enfant mineur demeurant aux Moutiers. Le revenu de chacun de ces moulins était alors de 40 francs.
Trois de ces moulins sont encore bien présents dans notre paysage, celui de Bellevue campé fièrement sur son promontoire, un des deux moulins des Tréans, qui se dresse, restauré en bordure de la route bleue, (l'autre situé un peu plus loin sur l'ancien chemin de la Sennetière à Arthon fut complètement arasé) et celui du Bourg dont l'état est plus précaire, non loin de ce dernier, le "chemin du moulin de la prieure" en rappelle l'ancienne dénomination. Les moulins des Courtes et de Prigny sont encore visibles mais partiellement arasés, ils ont été intégrés dans des constructions modernes.


     Sources :
     ADLA plans et matrices cadastrales  7P 3219, 7P 335
     Manuscrit de l'abbé Baconnais
     Notes de Chevas sur l'arrondissement de Paimboeuf
     Emile Boutin "Les moulins des Moutiers" Bulletin municipal octobre 1983

       Les-Moutiers-en-Retz---Le-moulin-du-bourg.jpg

Tag(s) : #Raconter son village