Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                                                                                                  CaldeRetz-2b.jpg
Qui peut mieux que le cardinal de Retz réconcilier histoire et littérature ? Fracture supposée qui, me dit-on, sépare les inconditionnels du Dix septième siècle.
Pour avoir rédigé hier quelques pages résolument destinées à provoquer chez quelques vacanciers "un autre regard sur le cardinal de Retz", je sais trop les réticences héritées des lecteurs du dix neuvième siècle pour cet abbé sans foi supposée, si complaisant dans l'étalage de ses faiblesses, si faux et plein de ces "perfides insinuations qui trahissent si bien son origine italienne" (Chantelauze : le cardinal de Retz et les Jansénistes).
L'un des mérites de Madame Bertière est d'avoir montré que ces italiens-là, Paul de Gondi le florentin et son intime adversaire Jules Mazarin le romain "mettaient dans leur combat une large part de sincérité. On ne peut pas réduire à de simples heurts d'intérêts et d'ambitions le conflit qui opposa Mazarin aux Français. Il n'est qu'un aspect de la profonde mutation qui secouait alors, dans ses croyances ancestrales, la société française tout entière." (Prologue de MAZARIN le maître du jeu, Editions de Fallois 2007).

Simone Bertière sera présente au château de Nantes les 17 et 18 janvier prochains pour un grand moment de littérature et d'histoire organisé par l'Université de Nantes.
Entrée libre et gratuite


Du 17 janvier 2008 au 18 janvier 2008, Château de Nantes
Nouveaux regards sur les Mémoires du cardinal de Retz
Colloque organisé par l’Equipe « Mémoires d’Ancien Régime » de l’Université de Nantes (EA 1194) avec le concours de la Société Archéologique de Nantes, de la Société des Historiens du Pays de Retz et sous le patronage de la Société d’Etudes du XVIIème siècle.
Jeudi après-midi 17 et vendredi 18 janvier 2008
Château de Nantes, Salle du Fer-à-Cheval
Responsable : Jean Garapon, professeur à l’Université de Nantes

Programme des communications

Jeudi 17 janvier après-midi

Accueil (13 h 30)
Présidence : Philippe Hourcade (Limoges)
Dominique Pierrelée (Société des Historiens du Pays de Retz) : Retz et le Pays de Retz
Guy Saupin (Histoire, Nantes) : Nantes au milieu du XVIIème siècle.
Marc Hersant (Littérature, Bordeaux III): Le récit des journées d’août 1648 dans les Mémoires.
Christian Zonza (Littérature, Nantes) : L’héroïsme dans les Mémoires de Retz
Pierre Ronzeaud (Littérature, Aix) : Le peuple dans les Mémoires de Retz

Vendredi 18 janvier matin

Présidence : Pierre Ronzeaud (Aix)
Simone Bertière (Paris) : Mazarin vu par Retz dans ses Mémoires.
Georges Minois (Histoire, Saint-Brieuc) : Retz et La Rochefoucauld : le duel des cyniques.
François Raviez (Littérature, Univ. d’Artois) : Retz autour de minuit (la nuit dans les Mémoires).
Frédéric Briot (Littérature, Lille III) : l’argent dans les Mémoires de Retz
Michèle Rosellini (ENS Lyon) : « Tant de désordre en toute ma narration » : la singularité du style narratif des Mémoires de Retz.

Vendredi 18 janvier après-midi

Présidence : Simone Bertière (Paris)
Jean Garapon (Littérature, Nantes) : Les monologues intérieurs du mémorialiste.
Jacques Delon (Paris) : L’évasion de Retz vue de Rome, par l’abbé Charrier.
Myriam Tsimbidy (Littérature, IUFM de Rouen) : La correspondance de Retz au moment de son évasion.
Malina Stefanovska (UCLA, Los Angeles) : Un homme dans son corps : l’action des lettres épiscopales de Retz.
Alain Chantreau (Nantes, Société Archéologique) : une source nantaise de La Chartreuse de Parme : Stendhal lecteur de Retz
Ferenc Toth (Budapest) : La réception des Mémoires de Retz en Hongrie.

Renseignements : jean.garapon@wanadoo.fr et colette.lecarlate@univ-nantes.fr
CaldeRetz-3.jpg

Tag(s) : #Notes de lectures