Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Automne de la poésie opus 7

Les rêves de ma mère

Le soir, mes pas me portent vers la maison de ma mère. Je prononce ce mot avec révérence. Il appartient au registre du sacré ou à l'effusion toute personnelle du poète qui, à défaut d'avoir fait fortune, a trouvé dans la métaphore une richesse capable de supplanter, ne serait-ce que pendant un quart d'heure, une opulence que rien ni personne ne saurait lui ravir.

extrait de Nimrod : L'Or des rivières

éditions Actes Sud 2010